Le président des Etats-Unis a critiqué jeudi le Premier ministre suédois au sujet du traitement injuste infligé au rappeur A$AP Rocky, accusé d’agression et détenu maintenant trois semaines dans le pays.

« Très déçu du Premier ministre Stefan Löfven de ne pouvoir agir. La Suède a laisser tomber notre communauté Afro-américaine aux Etats-Unis », a écrit Trump sur Twitter. « J’ai regardé les bandes de A$AP Rocky et il était suivi et harcelé par des fauteurs de troubles. Traitez les Américains équitablement! »

« Donnez à A$AP Rocky sa liberté. Nous faisons tellement pour la Suède, mais cela ne semble pas fonctionner dans l’inverse. La Suède devrait se concentrer sur son véritable problème de criminalité! », a ajouté Trump.

A$AP Rocky, 30 ans, de son vrai nom Rakim Mayers a été accusé jeudi d’avoir agressé Mustafa Jafari causant des lésions corporelles le 30 juin dans le centre de Stockholm, ont annoncé des procureurs suédois dans un communiqué.

Le rappeur et deux autres hommes ont été arrêtés le 5 juillet et il restera en détention jusqu’à ce que son procès commence mardi. Il risque une peine maximum de deux ans de prison et une amende.

Slobodan Jovicic, l’avocat du rappeur, a déclaré jeudi que son client avait agi en état de légitime défense. Le 2 juillet, A$SAP Rocky a publié sur Instagram deux vidéos qui montre Jafari et un autre homme suivant et harcelant le rappeur, en dépit des demandes répétées d’arrêter.

Le cas de Rocky a d’abord été traité comme un incident mineur, mais il a rapidement dégénéré après l’arrestation du rappeur et l’annulation des dates de la tournée. Une pétition demandant la libération du rappeur a raporté plus de 600 000 signature.

Alors que la revendication de libérer Rocky augmentait, l’affaire se dirigeait vers la Maison Blanche: Samedi, Trump a appelé Lofven, le Premier ministre suédois, pour discuter de la détention du rappeur.

Trump avait déclaré sur Twitter à l’époque qu’il avait dit au Premier ministre qu’il « garantirait personnellement » la caution de Rocky si le rappeur était libéré. La Suède n’a pas de système de libération sous caution et maintient généralement les étrangers accusés de crimes en détention en raison du risque de fuite.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here