Près de trois mois après que R. Kelly ait été inculpé pour abus sexuels, impliquant quatre victimes présumées, les avocats de la défense du chanteur n’ont toujours pas obtenu l’une des pièces majeures de l’affaire.

Lors d’une nouvelle audience du mardi 7 mai au tribunal de Chicago, l’avocat de la défense, Steve Greenberg, a déclaré qu’il travaillait avec les procureurs pour visionner la cassette VHS en question, une fois la copie faite.

« L’État a la bande. Je ne peux pas l’obtenir d’eux. Ils doivent le produire. Ils ont l’obligation de le produire », a-t-il déclaré après l’audience. « Peut-être que les écureuils travaillent lentement. »

Le chanteur est également apparu avec une pléthore de nouveaux avocats dans son équipe. R. Kelly à au moins cinq autres avocats dont Doug Anton, avocat spécialisé dans l’industrie du showbizz, et Nicole Blank Becker, ancienne procureure et cheffe de l’unité des crimes sexuels dans le Michigan.

Au cours de l’audience, les procureurs ont ​​remis des centaines de pages de documents financiers liés à des règlements payés à deux des accusatrices de Kelly, et Greenberg a qualifié ces accords de « tentatives d’extorsion de fonds » et a souligné que Kelly n’avait admis aucun acte répréhensible dans le cadre des règlements.

Il avait également déposé une requête auprès du juge, pour découvrir toute communication entre l’avocat Michael Avenatti et la procureure du comté de Cook, Kim Foxx, à la suite de divulgation de messages compromettantes entre les deux.

Les textos du téléphone montrent qu’un peu plus qu’une relation de travail étroite entre Foxx et Avenatti peu avant les poursuites contre R. Kelly, notamment en organisant une réunion avec lui dans « un espace privée » lors d’une escale à l’aéroport international O’Hare.

Le Chicago Tribune avait rapporté le jeudi 9 février, sur la base de textos obtenus via le Freedom of Information Act (FOIA), que Foxx a aménagé un bureau à O’Hare où les deux pourraient parler en privé. Avenatti a remercié Foxx d’avoir « été si accommodante ».

C’est ainsi que Greenberg tente de conclure un accord avec les procureurs afin de préserver tous les courriels, SMS et autres communications entre le bureau de l’avocat de l’État du comté de Cook, Kim Foxx, et l’avocat Michael Avenatti, qui représente les victimes présumées dans l’affaire.

Kelly doit revenir devant le tribunal le 26 juin et en attendant, il a une audience prévue mercredi au sujet des paiements de pension alimentaire à son ex-femme.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here