Aya Nakamura fait la couverture de Grazia, une première pour la chanteuse qui vient tout juste de figuré dans le New York Times.

Photographiée par Jette Stolte, elle porte une veste Marta Martino et un body Wolford sur l’édition numéro 495 du magazine, à côté du titre: « Le phénomène pop qui enflamme les festivals ».

Aya Nakamura est devenue la première artiste féminine française à voir son album classé numéro un sur Spotify France et Apple Music France et elle est l’artiste féminine la plus écouté en 2018.

Son apparition sur la couverture de l’édition du magazine en France confirme l’ascension fulgurante de la chanteuse qui est très vite devenue l’un des visages incontournables de la scène médiatique. Invitée de C à vous, elle avait dit ne pas pouvoir « citer d’artiste noire » dans son enfance. « Je ne dit pas que la France est raciste, loin de la, je dit juste que la France n’est pas habitué à avoir une artiste noire en fait ». En tant que femme noire, elle s’est vite « rendu compte que c’était pas habituel en général », de passer à la télévision et au cinéma ou faire la couverture d’un magazine.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here