Vendredi, le chanteur jamaïcain a publié son premier single, Country for Sale, quelques mois après sa libération de prison en 2018.

La chanson a été produite par Donovan Germain, et comme à son habitude, Buju Banton tacle les problèmes économiques et sociales dans son pays d’origine.

« Parce qu’ils n’ont pas à répondre / Ce sont eux qui ont écrit les lois / Détournements de fonds publics / Pour votre maison chic et vos voitures raffinées », lance-t-il au gouvernement jamaïcain. « Les voyages somptueux que vous faites / Tandis que vous brisez le dos des contribuables / Oh, le prix à payer pour vivre / C’est un sacrilège économique. »

Vous pouvez dès maintenant écouter Country for Sale sur toutes les plates-formes de streaming.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here