Le footballeur ne fera pas face à des poursuites après avoir été accusé d’avoir violé une femme qu’il avait invité dans son appartement de luxe à Las Vegas en 2009.

Le bureau du procureur du comté de Clark a annoncé la décision lundi, précisant que « les allégations d’agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent être prouvées au-delà de tout doute raisonnable. »

Kathryn Mayorga travaillait comme mannequin lorsqu’elle a rencontré Ronaldo et qui elle accusait de l’avoir violée dans sa chambre du Palms Casino Resort en juin 2009, peu de temps après leur rencontre dans une boîte de nuit.

Dans une action en justice intentée en février, les avocats de Mayorga ont déclaré avoir été manipulés et victime de pressions afin de parvenir à un arrangement de 375 000 dollars en 2010, assorti d’un accord de confidentialité que ses avocats ont tenté d’annuler.

L’avocat de Ronaldo a reconnu l’existence de ce règlement mais a déclaré qu’il ne s’agissait « en aucun cas d’un aveu de culpabilité ».

La décision du bureau du procureur du comté de Clark obtenue par TMZ, indique que Mayorga « a refusé de l’identifier ou de révéler le lieu du crime » lorsqu’elle a déposé sa plainte.

« En conséquence, la police n’a pas été en mesure de suivre les protocoles d’enquête relatifs aux affaires d’agression sexuelle ni de mener une enquête sérieuse », et que l’enquête criminelle est maintenant fermée.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here