Les textos du téléphone semblent montrer qu’un peu plus qu’une relation de travail étroite entre la procureure de Chicago, Kim Foxx et Michael Avenatti peu avant les poursuites contre le chanteur R. Kelly pour abus sexuels, notamment en le rencontrant dans « un espace privée » lors d’une escale à l’aéroport international O’Hare.

Le Chicago Tribune rapporte que le jeudi 9 février, sur la base de textos obtenus via le Freedom of Information Act (FOIA), Foxx a aménagé un bureau à O’Hare où les deux pourraient parler en privé. Avenatti a remercié Foxx d’avoir « été si accommodant ».

Quelques jours plus tard, Foxx semblait avoir assuré à Avenatti que les allégations formulées depuis des années contre Kelly tomberaient sous le coup du délai de prescription pour les accusations d’abus sexuel. Les deux ont également coordonnés le calendrier de leurs conférences de presse séparées le jour de l’acte d’accusation.

Suite aux révélations, l’avocat Steve Greenberg, a déclaré que « cela confirme » sa décision de dépôt d’une récente requête auprès du juge afin « découvrir toute communication entre l’avocat Michael Avenatti et la procureure du comté de Cook, Kim Foxx. »

« Nous avons toujours eu raison et nous n’avons pas encore appris la véritable histoire, probablement terrible, de ce qui s’est passé », a-t-il ajouté. « En tant que dernier acte, elle devrait débouter l’affaire. »

Kim Foxx, est sous le feu des projecteurs en ce moment. Elle est mis en cause après avoir abandonnées les charges contre Jussie Smollet qui avait déposé une fausse plainte.

Des milliers de messages e-mails et textos ont été dévoilé à ce jour, dont des échanges entre plusieurs parties de l’affaire Jussie Smollett et R. Kelly.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here