L’acteur a reçu 850 mille dollars de dommages et intérêts et pourrait recevoir des millions de dollars supplémentaires après avoir gagné son procès en diffamation contre le tabloïd de Sydney, The Daily Telegraph, qui l’accusait de « comportement inapproprié » à l’égard d’une collègue.

Jeudi, le juge de la Cour fédérale, Michael Wigney, a déclaré que le tabloïd n’avait pas réussi à établir une défense de vérité de ses prétentions et avait qualifié les rapports de « extravagants, excessifs et sensationnalistes ».

Le juge a déclaré que l’accusatrice, ErynNorvill, avait été « traînée sous les projecteurs » par le Telegraph contre son gré. Elle « s’est généralement présentée comme un témoin intelligent, articulé et confiant qui s’efforçait de se souvenir honnêtement des événements en question », mais qui était parfois « enclin à l’exagération et à l’embellissement », a-t-il déclaré.

Geoffrey Rush, a intenté un procès contre le tabloïd de Rupert Murdoch pour diffamation au sujet de deux articles et d’une affiche dans un marchand de journaux.

L’acteur allègue que plusieurs articles contenaient les imputations diffamatoires tels que, « pervers », « prédateur sexuel », qui avait commis une « agression sexuelle » alors qu’il travaillait sur la production de King Lear.

Les avocats de l’acteur ont demandé à l’origine plus de 25 millions de dollars de dommages-intérêts.

L’acteur a déclaré que sa carrière avait été « irrémédiablement endommagée » par les reportages du journal.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here