Les poumons d’un adolescent bloqués après avoir fumé des cigarettes électroniques

0
31
cigarette électronique
Cigarette électronique, dispositif de vapotage et liquide. Photo: Hazemmkamal/Getty Images

Un adolescent de 17 ans et originaire du Texas, a été plongé dans un coma artificiel suite à une détérioration rapide de son état.

Tryston Zohfeld est décrit comme un jeune en bonne santé et athlétique, jusqu’au 26 juillet quand soudainement il s’est réveillé « en train de vomir partout », et que son cœur « battait à tout rompre à 100 milles à l’heure », a-t-il déclaré à WFAA.

Sa famille l’a transporté à l’hôpital où des médecins l’ont plongé dans un coma artificiel, et par la suite branché à un ventilateur oscillant qui l’a gardé en vie pendant 10 jours.

Les rayons X de ses poumons montraient un blocage complet. Les médecins ont procédé à de nombreux tests pour un certain nombre de maladies, même la pneumonie, mais tout est revenu négatif. « Nous avons éliminé tout ce que nous pouvions imaginer et qui pouvait en être la cause », a déclaré la Dre Karen Schultz, spécialiste en pédiatrie et en pneumologie.

Ce n’est pas avant qu’un autre membre de la famille ait révélé que l’adolescent vapotait régulièrement depuis qu’il était en quatrième, une habitude dont ses parents n’auraient pas connaissance.

Schultz a déclaré qu’elle pensait que les produits chimiques que Tryston inhalait des cigarettes électroniques avaient enflammé ses poumons à un point tel qu’ils ne pouvaient plus échanger d’oxygène et de dioxyde de carbone. Elle a ajouté que son habitude avait causé suffisamment de dégâts pour cicatriser les poumons.

Mercredi, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies ont annoncé qu’ils enquêtaient sur 153 cas de maladies pulmonaires graves qui, à leur avis, pourraient être liés au vapotage. Plus tôt ce mois-ci, l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a révélé qu’elle enquêtait sur 127 cas de convulsions et d’autres « symptômes neurologiques » en vue d’un lien éventuel avec les cigarettes électroniques.

Pour le moment, aucun produit de vapotage spécifique n’a été lié de manière concluante à toutes les maladies. Cependant, les rapports suggèrent également que les adolescents vapotaient à la fois de la nicotine et du THC.

Tryston a été libéré de l’hôpital après 18 jours et a dit que lui et tous ses amis avaient jeté leurs vapoteurs et leurs cigarettes électroniques.

La cicatrisation dans ses poumons pourrait avoir un effet durable, mais il est censé vivre ce qu’elle appelle une « vie plutôt normale ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here