Liam Neeson avait provoqué un tollé lorsqu’il avait raconté une anecdote jugée raciste.

En pleine promotion du film Cold Pursuit, il avait avoué, il y a 40 ans, comment il avait arpenté les rues à la recherche d’un « bâtard Noir » qu’il souhaitait tuer pour venger un proche victime de viol.

Il a déclaré dans un communiqué publié par Variety, expliquant: « Au cours des dernières semaines, j’ai réfléchi et parlé à diverses personnes qui ont été blessées par mon récit impulsif d’un viol brutal d’une amie, il y a près de 40 ans, et de mes pensées et actions inacceptables à l’époque, en réponse à ce crime. L’horreur de ce qui est arrivé à mon amie a enflammé des pensées irrationnelles qui ne représentent pas la personne que je suis. En essayant d’expliquer ces sentiments aujourd’hui, j’ai manqué à la vérité et blessé beaucoup de gens à un moment où le langage est si souvent utilisé comme arme et où toute une communauté de personnes innocentes est la cible d’actes de rage. »

Dans un article publié en février par The Independent, il confie avoir d’abord demandé a son amie, si elle connaissait l’agresseur, puis son sexe et sa race, ce à quoi elle répond être un homme noir. Après cela, il se rend délibérément à plusieurs reprises dans les milieux peuplés de Noirs de la ville, « cherchant à être agressé pour pouvoir déchaîner la violence physique. Je l’ai fait peut-être quatre ou cinq fois. »

Liam Neeson tente d’expliqué qu’il n’est « pas raciste » dans le communiqué, ajoutant: « Ce que je n’ai pas compris, c’est qu’il ne s’agit pas de justifier ma colère il y a tant d’années, mais également de l’impact de mes paroles aujourd’hui. J’ai eu tort de faire ce que j’ai fait. Je reconnais que, bien que les commentaires que j’ai faits ne reflètent en aucune manière mes vrais sentiments ni moi-même, ils ont été blessants et ont provoqué des divisions. Je m’excuse profondément. »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here