Nick Conrad entendu par la police pour son clip « Doux Pays »

0
120

Le rappeur de nouveau dans la polémique a été entendu par la police après l’ouverture d’une enquête à son encontre dimanche 19 mai.

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a saisi la justice au sujet du nouveau clip de Nick Conrad, déjà auteur d’un premier clip polémique en mars dernier, ou il avait été condamné à une amende de 5 000 euros et du sursis pour Pendez Les Blancs.

Le rappeur se défend soulignant sa démarche artistique, et qu’il n’appelle pas à la violence. Il s’en prend à la « mentalité française », aux médias et politiques qui ont visé son clip précédent, « J’ai baisé la France jusqu’à l’agonie/Cet Hexagone, j’encule sa grand-mère » et à la fin, il simule une scène d’étranglement sur une jeune femme.

Conrad a été entendu ce vendredi 24 mai par la Brigade de Répression de la Délinquance contre la Personne (BRDP) à la préfecture de police de Paris dans le cadre d’une audition libre. Les faits qui lui sont reprochés sont « l’apologie de crime d’atteintes volontaires à la vie aggravées », ainsi que les images de Doux Pays.

Castaner qui « condamne sans réserve et sans ambiguïté les propos inqualifiables et le clip odieux de NickConrad », a demandé à la plateforme Pharos chargée de la lutte contre les contenus illicites sur internet, le retrait de la vidéo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here