« Nick Conrad fait de la provocation mais ce n’est pas le premier à en faire »- Benoît Hamon

0
57

Le leader de Génération.s a commenté Doux Pays, le nouveau clip polémique de Nick Conrad expliquant que le rappeur n’était pas le premier artiste à faire de la provocation.

Invité à l’antenne de Sud Radio, Benoît Hamon a indiqué que des artistes comme Georges Brassens et Serge Gainsbourg avaient eux aussi fait des provocations.

Ce n’est pas le premier qui, comme artiste, a fait de la provocation, on peut dire si vous voulez reprendre la liste de ceux qui ont fait des chansons dans le passé où ils étaient provocateurs. La question c’est qu’est-ce qui relève de la liberté de l’artiste et qu’est-ce qui relève du message politique. Alors maintenant on prend tout pour un message politique […]. Attention à ne pas condamner, à ne pas brûler Brassens, Gainsbourg et beaucoup d’autres avant.

Il a également souligné « qu’il y a dans le rap français, dans la musique française, issue des quartiers de la France, aussi des chansons et des musiques qui sont positives, ouvertes, etc. »

Nick Conrad, auteur d’un premier clip polémique, en mars dernier avait été condamné à une amende de 5 000 euros et du sursis pour Pendez Les Blancs.

Dans son nouveau titre, Doux Pays, extrait du nouvel album Révolution 2.0, Conrad s’en prend à la « mentalité française », aux médias et politiques qui ont visé PLB, « J’ai baisé la France jusqu’à l’agonie/Cet Hexagone, j’encule sa grand-mère » et à la fin du clip, il étrangle une jeune femme.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here