"Power" -- Allison Mack as Chloe in SMALLVILLE, on The CW Network. Photo: Michael Courtney/The CW ©2008 The CW Network, LLC. All Rights Reserved.

Allison Mack, 36 ans, connue pour son rôle dans Smallville, a plaidé coupable lundi devant le tribunal sur deux des sept chefs d’accusation pour lesquels elle avait été inculpée dans l’affaire NXIVM.

Elle échappe au procès de la secte qui doit s’ouvrir le 29 avril, et encoure une peine maximum de quarante ans de prison.

Mack, est soupçonnée d’avoir recruté des esclaves sexuelles par le biais de NXVIM, et DOS, pour le fondateur, Keith Raniere, 58 ans, principal accusé de l’affaire. Elle a comparu devant un tribunal fédéral de Brooklyn quelques heures à peine avant le début de la sélection du jury.

Elle a avoué non seulement avoir recruté de jeunes femmes pour Raniere, mais avoir également posséder son propre esclave personnel, en commandant aux femmes du groupe de lui rendre des services en tant que leur maître.

L’un des services des esclaves était d’avoir des rapports sexuels avec Ranière. Ces femmes étaient aussi marquées des initiales du gourou, appliquées à l’aide d’un stylo à cautériser, qui brûlait la chair.

Les membres d’un groupe, connu sous le nom de DOS, subiraient des chantages après avoir donné une « garantie » sous la forme de secrets dommageables, dont des photos nues et des détails financiers qui pourraient être révélés à leur encontre, par la suite, en cas de départ.

Au moment de son arrestation, elle aurait été l’une des membres les plus influentes du groupe lorsqu’elle tournait encore Smallville à Vancouver.

Allison Mack est soupçonnée d’avoir joué un rôle actif dans le recrutement de membres dans la secte ainsi que leur maintien en tant qu’esclaves.

Keith Raniere et l’héritière milliardaire de l’ancienne distillerie montréalaise Seagram, Claire Bronfman, font face à des accusations de racket liées à la secte NXIVM.

Claire Bronfman, avait été arrêtée pour son implication dans la secte, et elle a été accusée d’avoir marqué au fer rouge ses fidèles féminines, ainsi que de les avoir forcées à avoir des relations sexuelles.

Elle est également accusée de complot d’extorsion, et de complot en vue de commettre un vol d’identité, d’encouragement et d’incitation à l’entrée illégale aux États-Unis et de blanchiment d’argent. Elle avait plaidé non coupable et a été libérée, en juillet dernier, grâce à une caution de 100 millions de dollars.

Elle fait partie des trois personnes arrêtées dans l’affaire NXIVM.

Clare Bronfman, aurait aidé Keith Raniere, à maintenir son emprise sur les membres de la secte.

Plus tôt cette année, Raniere avait été arrêté au Mexique et rapatrié aux États-Unis pour faire face à des accusations.

Dans les documents officiels du tribunal, Bronfman aurait donné des dizaines de millions de dollars de sa fortune personnelle à Raniere et à la secte NXIVM.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here