Les procureurs de Chicago ont retenu de nouveaux chefs d’accusation à l’encontre du chanteur R. Kelly, ce jeudi 30 mai.

L’artiste de 52 ans est accusé « d’agression sexuelle criminelle aggravée » et « d’abus sexuel criminel aggravé sur mineures ». Certains chefs d’accusation sont passibles d’une peine de 30 ans de prison.

Les faits datent de 2010, et Jerhonda Pace, la victime présumée a déclaré être âgée de 19 ans au moment des faits.

Selon l’avocat du chanteur, les 11 nouveaux chefs d’accusation ne constituent pas une nouvelle affaire puisque « R. Kelly a été ré-inculpé dans une affaire déjà existante, avec la même victime présumée et à la même époque (il y a une décennie) », a tweeté Steeve Greenberg avant de conclure que cela « ne changeait rien ».

« Il s’agit de la même conduite, accusé différemment, même victime présumée, même délai, mêmes faits. Nous attendons les mêmes résultats. »

En avril dernier, R. Kelly qui était absent lors d’une audience dans une affaire ou il avait été accusé d’abus sexuels pour des faits produits entre 1998 et 2010 avait été condamné par défaut. Ses avocats avaient plaidé que R. Kelly étant illettré et le chanteur a vu le jugement par défaut annulé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here