Ange Dibenesha est mort dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris, à la suite d’un contrôle de police le mercredi 27 mars.

Il avait été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi Porte d’Italie, et sa famille n’a eu de ses nouvelles que deux jours plus tard, soit vendredi, par un appel de l’hôpital qui leur informa que le jeune homme se trouvait en état de mort cérébrale.

Les machines ont été débranchées samedi.

Dans une vidéo, la mère d’Ange Dibenesha disait: « J’ai mon fils à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, à Paris 13e. Mon fils a été emmené depuis mercredi, et ce n’est que le vendredi matin que nous avons été informés. Ni son épouse, ni la famille n’étaient au courant avant cela. »

« La police ne dit pas la vérité, les pompiers ne disent pas la vérité, et maintenant il est en arrêt cardiaque. »

Elle ajoute: « Les médecins veulent débrancher, alors que nous voulons connaitre ce qu’il s’est passé, ce qui s’est passé avec mon fils. »

Les circonstances de l’arrestation d’Ange Dibenesha ainsi que les faits qui se sont déroulés entre son contrôle par les forces de l’ordre et la notification de son hospitalisation restent extrêmement floues.

La mère demande des éclaircissements sur le décès de son fils, « ils l’ont gardé pendant deux jours sans nous informer, et là, ils veulent le débrancher. Aidez-nous à connaitre la vérité. »

Aucune information officielle des forces de l’ordre, n’a été communiquée jusqu’à ce jour.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here